« Sur les Traces des Eléphants », une comédie musicale pour défendre les pachydermes


« Sur les Traces des Eléphants« , la première comédie musicale pour défendre la cause des pachyderme, sera sur la scène du Zénith de Strasbourg en 2019. La Gazette animale, partenaire de cet événement culturel exceptionnel, a interviewé Cédric Dipocko, l’un de ses créateurs.

Affiche Sur la trace des Elephants 2019.indd

 

Pouvez-vous commencer par présenter les membres principaux de votre équipe ainsi que vous-même ? 

Notre équipe est composée de plusieurs pôles. Tout d’abord, le pôle technique dirigé par notre régisseur/son Monsieur François Claudel, qui est également co-fondateur de la comédie musicale et vice-président d’ArchéoVosges. Vient ensuite le pôle artistique avec à sa tête Monsieur Jimmy Deschaseaux, jeune architecte. Au sein de ce pôle s’effectuera une collaboration avec plusieurs écoles dont LISAA (L’Institut Supérieure des Arts Appliqués de Strasbourg). Puis, le pôle musical conduit par Monsieur Julien Scalzo, DJ, auteur/compositeur ayant collaboré avec des artistes internationaux tels que Keith Thompson ou Sarina Suno. Il est aussi le créateur de la bande-son officielle de la comédie musicale. Notre objectif, par la suite, est de créer un partenariat avec d’autres artistes et également des écoles de musique. Vient à présent le pôle communication gérer par Mademoiselle Ludivine Ferry, responsable des médias sociaux. Enfin, le pôle culturel dirigé par moi-même, Monsieur Cédric (Cissé) Dipocko, fondateur, metteur en scène et intervenant professionnel en expression scénique et corporelle de la future comédie musicale.

Pourquoi avoir initié ce projet de comédie musicale ? Pourquoi avez-vous choisi les éléphants plutôt que tout autre animal ? 

 A cause du massacre de plusieurs centaines d’éléphants par des braconniers au sein du parc naturel de Boubandjida au nord du Cameron en 2015. Ce tragique événement m’a profondément affecté, moi-même étant originaire du Cameroun. De là, j’ai pris la décision de faire de cette cause le combat de ma vie.

J’ai choisi les éléphants car ils sont une part importante de notre environnement et de celle des autres animaux. En effet, ils sont les gardiens des espaces naturels de par leur mode de vie et la surface qu’ils occupent. Ce combat pour les éléphants représente à la fois un enjeu pour nous, les êtres humains, mais également un enjeu pour les autres espèces animales. Effectivement, protéger les éléphants revient à protéger toutes les espèces, grandes et petites, qui se trouvent dans leur écosystème.

Quelle sera l’intrigue dans cette comédie musicale ? 

L’histoire se déroule en Afrique, plus précisément au Cameroun au sein d’un petit village de Pygmées où les habitants, les éléphants et d’autres espèces de la forêt vont s’unir pour défendre et protéger leur terre, leur culture et leur environnement des braconniers, tout en essayant de partager leurs connaissances et de délivrer un message de paix, d’harmonie et d’amour.

A travers cette comédie musicale, quel message souhaitez-vous faire passer ? 

C’est un message de partage, d’espoir et de solidarité que veut faire passer cette comédie musicale, essayant par l’humour, sans violence mais avec réalisme de rendre compte de la dureté du braconnage et des lourdes conséquences de la déforestation. Dans cette comédie, les hommes et les animaux doivent s’unir pour une cause commune qui est la sauvegarde de leur environnement ; mais plus largement, le message qui en ressort est que l’Homme doit désormais prendre ses responsabilités et revenir à une vision plus harmonieuse du monde, où chaque espèce à sa place et où la destruction environnementale réapparaît totalement impropre et illogique à notre propre survie.

Avez-vous déjà pensé à la musique, aux danses, aux décors, au nombre de personnes sur scène ? Comment les imaginez-vous ?

Bien sûr. La musique et les décors sont en cours de conception. Notre but est d’effectuer un mélange avec les sons contemporains et les sonorités africaines. Il en est de même pour les décors. Nous ne souhaitons pas obéir aux stéréotypes existants mais au contraire garder l’esprit ouvert sur les différentes influences et formes artistiques et personnelles.

Concernant les danses et les chants, tous seront réalisés et composés pour la comédie musicale. La diversité sera notre ligne de conduite.

Enfin, nous pensons réunir une vingtaine de personnes comédiens, chanteurs, danseurs et musiciens sur scène. L’objectif principal est de fédérer une réelle cohésion de groupe. Un groupe uni pour un but commun : la protection de l’environnement et de ses espèces.

Où les représentations auront-elles lieu et quand ?

Si nous arrivons à récolter les fonts nécessaires, notre but est de nous produire au Zénith de Strasbourg courant avril 2019 puis, si la réussite y est, dans le reste des régions de France.

Pensez-vous que votre comédie musicale – au-delà de son aspect artistique – puisse avoir un impact sur la cause des éléphants ? Si oui, en quoi ? 

Je pense que cette comédie musicale peut avoir un réel impact sur la cause des éléphants. En effet, nous pensons que le combat peut aussi bien être mené dans une salle de spectacle qu’à la télévision, par exemple, voire mieux. Effectivement, une comédie musicale impose aux spectateurs de rester concentrés tout au long de la représentation . A l’inverse, la télévision bien qu elle soit une source d information reconnue, offre aux téléspectateurs la possibilité d’ignorer ce combat important de par la diversité des chaînes qu’elle propose. Enfin, notre comédie musicale, étant construite sur le thème de l’humour, reste accessible à tous, elle peut être vu et surtout comprise peu importe l’âge du public et la connaissance qu’il a des sujets abordés.

Comment faire pour vous aider à ce que ce projet voie le jour ?

Nous sommes actuellement à la recherche de nombreux soutiens auprès d’entreprises, de fondations et d’associations. Tout aide, qu’elle soit de type financière ou publicitaire, nous est précieuse. Egalement, une cagnotte sera bientôt mise en ligne pour récolter les fonds manquants à la réalisation et la production de cette future comédie musicale. Bien que nous soyons déjà soutenus par de grandes fondations et associations, notre objectif reste de fédérer un maximum de personne autour de ce projet et pour cette grande cause. Nous adressons un immense merci à ceux qui nous accorde déjà leur confiance : La Gazette Animale, l’Association « Sauvez les éléphants d’Afrique », LISAA (L’Institut Supérieur des Arts Appliqués de Strasbourg), LAEO France (L’Association d’Ecologie Coopérative), Tchizz, Cars Ferry, La grange aux paysages, La Ligue de l’enseignement fédération de la Meuse et de la Moselle, Intertrace vanifosse et bien d’autres. Également, nous souhaitons tout particulièrement rendre hommage au combat mené par Daphné Sheldrick pendant plus 50 ans, ainsi qu’à Lawrence Anthony qui fit de la sauvegarde des pachydermes une de ses causes privilégiées jusqu’à sa mort.

Nous lançons aussi un appel à tous les artistes musiciens comédiens chanteurs danseurs. .. pour être le parrain où la marraine de l’événement

Des réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) pour la comédie musicale sont en ligne, vous pouvez y voir notre avancée et y trouver les différentes informations concernant le projet.

Egalement, n’hésitez pas à nous contactez par mail à footsteps.eleph@yahoo.com pour tout renseignements ou informations.

« Il faut savoir que le monde ne peut plus rester spectateur de ce massacre sans précédent mais qu’ensemble nous devons agir pour la sauvegarde des espèces telles que les pachydermes et bien d’autres. Nous devons nous montrer uni face à ce défi immense car si nous le relevons nous réussirons aussi à préserver une partie de notre environnement » Cissé Dipocko, François Claudel et l’équipe d’organisation. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *