Sauvetage de 160 animaux après la liquidation d’un zoo en Auvergne


Après la liquidation judiciaire du zoo du Bouy dans le Puy-de-Dôme, la Fondation 30 Millions d’Amis s’est retrouvée avec 160 animaux, sous son contrôle. L’ensemble des anciens pensionnaires du Bouy sera transféré dans des centres spécialisés.

Une association est venue se joindre au sauvetage. Le tout était supervisé par 30 millions d'amis

Une association est venue se joindre au sauvetage. Le tout était supervisé par 30 millions d’amis

Selon l’AFP, depuis le début de la matinée, avec la supervision de 30 millions d’amis, une gigantesque opération d’évacuation a mobilisé une soixantaine de personnes (vétérinaires, gendarmes, membres d’associations…), assistées d’une quinzaine de véhicules afin de réceptionner et de contrôler l’état de santé des animaux.Tigres, ocelots, panthères des Neiges, jaguars, lémuriens, macaques, aras, lions, lynx, servals, amazones, kangourous, wallabies, zèbres, gnous, bisons ou loups semblent tous être en bonne forme, selon les responsables de l’évacuation.

En fonction des espèces certains animaux ont été endormis puis placés en cage, cinq tahrs de l’Himalaya (mouflons), cinq loups, un wapiti (cerf) et le lion du zoo ont été amenés au fur et à mesure dans les remorques. Arnaud Lhomme, chargé d’enquêtes à 30 millions d’amis a répondu à l’AFP : «Les animaux vont être transportés vers une dizaine de parcs zoologiques de France et de Belgique qu’on a sollicités et qui ont répondu à l’appel»

enquête pour maltraitance

Le propriétaire du zoo du Bouy Alain Albrecht avait déjà été condamné en 2012 pour maltraitance animale à six mois avec sursis et à une interdiction d’exercer toute activité en contact avec les animaux pendant un an. Il est soupçonné d’avoir acheté puis revendu plusieurs animaux dans le but de faire des bénéfices et, selon le quotidien régional La Montagne. Pire encore, il est soupçonné de cruauté après «avoir laissé mourir des animaux de faim, d’en avoir achevé d’autres à coups de fusil ou d’avoir sciemment découpé des bêtes mortes pour en nourrir d’autres». Bien entendu le propriétaire réfute toutes ces accusations.

Son zoo étant en déficit de 200.000 euros, il a quant à lui été placé en liquidation judiciaire le 3 avril dernier.

Des associatifs ont publiés les photos du sauvetage sur twitter

Les équipes ont anesthésié ce lion avant de le transporter dans les camionnettes.

Les équipes ont anesthésié ce lion avant de le transporter dans les camionnettes.

Cette panthère des neiges était aussi une pensionnaire du zoo

Cette panthère des neiges était aussi une pensionnaire du zoo

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *