Russie : Quand un chat fait de la politique… 1


C’est ce qu’il va peut-être en tout cas se produire en Russie prochainement : un chat est devenu célèbre en volant la vedette à ses concurrents humains aux élections municipales de la ville de Barnaoul.

Crédit : HO/ALTAI ONLINE/AFP/Archives

Crédit : HO/ALTAI ONLINE/AFP/Archives

Barsik, un petit chat Scottish Fold de 18 mois est en effet arrivé en tête d’un sondage en ligne recueillant les voix de 5400 personnes, et a obtenu 91% des intentions de vote.

Cela peut paraître étrange quand on ne connaît pas les antécédents de la ville de Barnaoul qui compte presque 650 000 habitants. En effet, l’ancien maire de la ville a démissionné l’été dernier après avoir été accusé d’abus de pouvoir. Il aurait vendu des terrains immobiliers à des membres de sa famille à un coût très bas, provoquant l’endettement de la ville…

« Les gens ne savent plus en qui croire, et ils en sont venus à la conclusion qu’on ne peut plus avoir confiance en les autorités, » explique à l’AFP Ievgueni Kouznetzov, un retraité de la ville.

Depuis ce sondage, une campagne de dons a été lancée permettant à Barsik le chat d’avoir ses propres affiches électorales !

Il est évident que Barsik, malgré toute sa bonne volonté, ne deviendra jamais maire de la ville, mais pour le site d’informations locales Altai Online ayant publié le sondage, il espère que cela attirera l’attention et permettra de résoudre certains problèmes…

Alors, le chat futur diplomate ?

Sonia Khemiri


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Russie : Quand un chat fait de la politique…

  • faire garder mon chat

    Ce phénomène fait actuellement sujet très polémique dans le web. Au début, je croyais que les habitants de la ville ont complètement perdu leurs têtes. Mais avec un temps de réflexion, j’ai enfin compris le message. Tous les dirigeants des pays devront tirer la leçon de cette situation.