Pamela Anderson, la nouvelle Brigitte Bardot ?


 

Mardi 20 novembre, Pamela Anderson était en visite à l’Assemblée nationale afin de soutenir un projet de loi contre le gavage des oies et des canards porté par la députée Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) Laurence Abeille.

Pamela Anderson était l'invitée de la Fondation Brigitte Bardot © ALAIN JOCARD / AFP

Pamela Anderson était l’invitée de la Fondation Brigitte Bardot © ALAIN JOCARD / AFP

Et si, après Brigitte Bardot, Pamela Anderson assurait la relève ? La venue de la célèbre actrice d’ « Alerte à Malibu » à l’Assemblée nationale n’est pas passée inaperçue : on ne parle plus que de cela ! Et pour cause, la blonde sulfureuse, sensible à la cause animale depuis de longues années, a fait un discours plus que remarqué devant les très nombreux journalistes présents à sa conférence de presse.

 

Avec ses cheveux blonds redressés, Pamela Anderson avait des airs de B.B., à qui elle a rendu hommage. Invitée de l’émission C à vous sur France 5, l’actrice n’a pas nié ressembler à celle qui l’a « inspirée » : « J’adore sa blondeur, sa façon de se maquiller. Personne ne peut se comparer à Brigitte Bardot », a-t-elle déclaré. C’est d’ailleurs en réponse à l’appel de la Fondation Brigitte Bardot que Pamela Anderson a accepté de se rendre à Paris pour soutenir ce projet de loi contre le gavage des palmipèdes.

 

La ressemblance entre les deux femmes n’est pas seulement physique. Car si Brigitte Bardot et Pamela Anderson ont bien un point commun, c’est l’amour des animaux. Toutes deux ont connu la célébrité pour leur physique de rêve et ont souffert de voir leur vie privée étalée dans la presse à scandales. Toutes deux se sont tournées vers les animaux plus que vers les hommes, comme si elles avaient été dégoûtées par l’espèce humaine. Comme si elles avaient finalement voulu fuir une vie qui n’était liée qu’à l’apparence.

 

Campagne de PETA

Campagne de PETA

Mais la sensibilité de Pamela Anderson pour la cause animale remonte à son enfance. « Je me rappelle, j’avais 10 ans quand elle (Brigitte Bardot) est venue au Canada. Cela m’avait beaucoup inspirée et j’ai compris qu’on n’était pas obligée de porter de la fourrure pour être jolie. Elle était en avance sur son temps », s’est souvenue l’actrice lors de son passage dans C à vous.

Membre de PETA avant même de connaître la célébrité, Pamela Anderson a voulu mettre sa notoriété au service des animaux. Aux côtés de l’association, elle se bat pour un traitement plus éthique de l’animal.

 

Un buzz médiatique

« Grâce au soutien de célébrités telles que Pamela, le message de PETA sur la défense des droits des animaux bénéficie désormais d’une plus large couverture médiatique. (…) À chacune de ses apparitions publiques et télévisées, Pamela ne manque pas d’éduquer les spectateurs et téléspectateurs sur les questions relatives aux droits des animaux. », écrit PETA sur son site qui détaille les nombreuses actions de l’actrice au profit de la cause animale.

Campagne de PETA

Campagne de PETA

De son côté, Brigitte Bardot soutient entièrement la démarche de Pamela Anderson et l’encourage. « Elle met son image au service d’une cause qui lui tient à cœur. Elle vient s’attaquer à ce que la France représente à l’étranger. En Californie, où elle vit, le gavage est interdit comme dans de nombreux Etats américains », déclarait B.B. au Parisien.

 

En France, le sujet du gavage des oies revient dans l’actualité régulièrement, tel un marronnier. Tous les ans, la presse en parle au moment des fêtes, à la période où le foie gras est le plus consommé. Il est certain que cette année, un coup de projecteur aura été mis sur la question.

 

Elisa Gorins

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *