Marineland accusé de maltraitance 3


Après de nombreuses manifestations devant le parc de la part d’associations de défense des animaux, trois d’entre elles ont décidé de porter plainte contre le parc.

Marineland d'Antibes Crédit : Franz Chavaroche

Marineland d’Antibes
Crédit : Franz Chavaroche

Selon Le Parisien, les associations C’est Assez !, Réseau Cétacés et l’Aspas (Association pour la protection des animaux sauvages) ont déposé une plainte commune au tribunal de Grasse le 29 décembre dernier pour « actes de cruauté et de maltraitance envers les cétacés, défaut de soins et mise à mort sans nécessité ». Elles mettent également en cause les inondations qui avaient eu lieu en octobre dernier. La nouvelle vient d’être annoncée dans un communiqué de presse.

A quelques jours de la réouverture du parc qui est prévue le 21 mars, une enquête préliminaire a donc été ouverte. Cependant, comme l’indique le procureur adjoint au tribunal de Grasse : « Cette procédure habituelle ne préjuge en rien de l’existence ou pas d’éventuelles infractions. » Après avoir entendu les trois associations, le service d’enquête entendra prochainement les soigneurs et responsables du parc aquatique.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Marineland accusé de maltraitance

    • lagazetteanimale

      Bonjour Monsieur,

      Je suis Elisa, la rédactrice en chef de La Gazette animale. Tout d’abord, je tenais à vous remercier pour l’intérêt que vous portez à notre site d’informations ainsi que pour tous les commentaires que vous nous laissez.

      Je me permets de vous contacter suite à votre dernier commentaire : «ON NE VOIS JAMAIS TOUS LES COMMENTAIRES C’EST UNE ARNAQUE D’INTERNET, JE ME DECONNECTE DE CETTE GAZETTE. »

      Nous sommes désolés que vous soyez mécontent. En effet, tous les commentaires postés par nos lecteurs sont soumis à validation avant publication. Comme tout média qui se respecte, nous ne pouvons accepter certains commentaires (incitation à la haine, racisme, propos injurieux…), bien que tous les avis soient les bienvenus, quel que soit le sujet abordé.

      Certains commentaires n’apparaissent donc pas, soit parce qu’ils n’ont pas encore été vus par notre équipe, soit parce qu’ils n’ont pas été approuvés. Cela fait-il de La Gazette animale « une arnaque d’Internet » ?

      Dans l’espoir de vous lire à nouveau sur La Gazette animale, veuillez agréer, cher Monsieur, l’expression de ma parfaite considération.

      Elisa Gorins
      contact@lagazetteanimale.com