Maltraitance sur l’île de la Réunion : la suite 2


La semaine dernière, on vous parlait d’un homme qui traînait un chien dans la rue comme un cadavre, un sabre à la main. Les autorités sont intervenues et ont trouvé d’autres animaux chez le tortionnaire…

Une jeune chienne a du être recousue au cou. Crédit : Envol Toit

Une jeune chienne a du être recousue au cou.
Crédit : Envol Toit

Martin, le jeune chien de 2 ans qui avait été retrouvé dans un piteux état par une automobiliste et soigné par l’association « Envol Toit », va mieux. Il remarche et attend d’être opéré de la truffe (tranchée au sabre par le septuagénaire). Il partira ensuite en famille d’accueil d’ici 15 jours avant de s’envoler pour l’hexagone. Une nouvelle qui fait chaud au cœur ! Et pourtant… Lorsque les autorités locales sont intervenues jeudi au domicile de l’homme, ce qu’elles ont retrouvé n’était pas beau à voir.

Martin est en voie de guérison ! Crédit : Envol Toit

Martin est en voie de guérison !
Crédit : Envol Toit

En effet, « Ils ont trouvé des oiseaux protégés, une chienne noire qui avait le cou tranché, un petit bichon frisé maigre et très sale, et un chat enfermé dans une cage à oiseau », explique Isabelle Desjardins, la présidente de l’association Envol Toit. Deux autres chiens ont également été trouvés, mais étant en bonne santé car appartenant à la fille du bourreau, ils ont été laissés sur place, ce qui est une très mauvaise chose selon la présidente.

Les oiseaux ont été confiés à la SEOR (Société d’Etudes Ornithologiques de la réunion) et les autres animaux ont été récupérés par Isabelle Desjardins. La petite chienne noire est âgée d’environ 1 an et a dû être opérée d’urgence. Isabelle Desjardins explique : « C’est comme si on lui avait mis des câbles électriques autour du cou quand elle était toute petite et que ces câbles avaient fini par lui trancher la chair quand elle a grandi. La plaie était très profonde. » Le petit bichon n’était pas autant blessé que les autres mais était très sale, maigre et pleins de parasites. Il semblerait qu’il ait été frappé car il prend peur lorsque les sauveteurs approchent leurs mains. Le chat serait dans la même situation. Eux aussi vont être envoyés en métropole et être pris en charge par l’association ALMA (Association de Lutte contre les Maltraitances Animales).

Le chat était sale et est apeuré. Crédit : Envol Toit

Le chat était sale et est apeuré.
Crédit : Envol Toit

Tous ces animaux ne sont pas seulement des animaux errants que le septuagénaire aurait

trouvés dans les rues : certains d’entre eux auraient été volés. C’est le cas avec le chien Martin, son propriétaire l’a reconnu lorsque les photos de celui-ci ont été diffusées. Cependant, son maître a préféré le voir partir en métropole plutôt que de le récupérer, de peur que l’homme ne s’en prenne encore à lui.

La présidente d’Envol Toit compte porter plainte contre l’homme et souligne que « le problème c’est que les gens ont peur de parler. Des cas comme ça, il y en a plein, il faudrait vraiment que les langues se délient. Surtout qu’on peut très bien témoigner anonymement. »

Pour lire le premier article sur le chien Martin, cliquez ici.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Maltraitance sur l’île de la Réunion : la suite

  • Tonel Gérald

    Bonjour,

    Je prends contact avec votre association pour la raison suivante :

    Je viens de recueillir il y a peu un jeune chien errant mâle de 14 kg (âge probable entre un et deux ans), dont je tiens à disposition quelques photos (de beaux yeux vairons dont l’un est à moitié bleu et à moitié marron !). Celui-ci, ayant à l’évidence besoin de soins vétérinaires (extrémités des pattes infectées) , avait pris le parti de ne plus quitter le parking devant mon domicile, après avoir fait connaissance de mes autres chiens + un chat, au travers du portail. J’ai alors décidé, plutôt que de faire intervenir les services de la fourrière, qui n’ont pour solution qu’une euthanasie à très court terme, de m’occuper de cet animal, en l’hébergeant le temps de lui faire prodiguer les soins nécessaires à son état, et de trouver rechercher une solution en tentant de lui trouver une famille adoptante. Ce chien, non « pucé » ou tatoué, mais maintenant rétabli, se révèle plutôt intelligent et affectueux, il s’est spontanément accordé avec mes 2 autres chiens (un mâle et une femelle), eux –même issus de la rue, et ma chatte de 8 ans. Hélas, mon vieux mâle, bâtard de berger, est rapidement entré en concurrence avec lui pour dominer le groupe, et je ne peux plus les laisser en présence l’un de l’autre, ce qui me pose de sérieux problèmes d’organisation de l’espace. De fait, il serait urgent de trouver pour cet animal une autre famille d’accueil : votre organisme aurait-il une solution en cela ? Merci de me répondre si vous pouvez me donner tout conseil utile ou aide en ce sens.

    Bien cordialement,

    • lagazetteanimale

      Bonjour Monsieur,

      Nous ne sommes pas une association de protection animale. Nous sommes un média d’informations. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous tourner vers une association, ou vers un vétérinaire qui lui-même pourra peut-être vous conseiller une association en particulier (il n’y a pas que la SPA !)

      Bien à vous,

      L’Equipe de La Gazette animale