Les poules élevées en batterie ne serviront plus aux recettes de Michel & Augustin 1


Le 6 février dernier, la marque connue pour ses gourmandises a déclaré qu’elle n’utiliserait plus d’œufs de poules élevées en batterie dans ses recettes.

L124 a parodié le logo de Michel et Augustin © L124

L214 a parodié le logo de Michel et Augustin
© L214

Les poules pondeuses élevées en batterie sont l’une des causes à défendre pour l’association L214. Après avoir convaincu Monoprix ou encore Novotel, l’association de protection animale s’attaque à la célèbre marque de gourmandises en tous genres Michel & Augustin. Il y a environ 1 an en effet, celle-ci lançait une pétition afin de demander à la marque de stopper leur utilisation d’œufs de poules de batterue dans leurs recettes. « La com’ c’est bien, l’éthique c’est mieux » leur faisait remarquer l’association.

Pour les poules, c’est encore ici une victoire ! Après des géants tels que Mc Donald’s, Subway ou encore Amora, c’est au tour des « Trublions du goût », comme ils aiment à se faire appeler de prendre cette importante décision. L’association visait à montrer à nos deux chefs les conditions dans lesquelles vivent les poules pondeuses de batterie : « une vie misérable, dans un environnement morbide ».

Ceux-ci ont déclaré dans un communiqué : « En mai 2016, 100% de nos biscuits sucrés ou salés seront produits avec des œufs plein air ou des œufs de poules élevées au sol. Et nous allons TOUT faire pour que nos deux mousses soient 100% plein air avant la fin de cette année. »

Sensible à son image et jouant sur un marketing jovial et enfantin, il était logique pour une marque qui prône des produits simples et de grande qualité de s’intéresser à leur provenance et à leur bien-être quand ceux-ci sont d’origine animale. Voilà qui ravira les végétariens, qui sans aucun doute se régaleront de ces délicieuses recettes.

Pourquoi dire stop à l’élevag1e des poules en batterie ?

68% des poules pondeuses françaises se voient enfermées à vie dans de minuscules cages : l’espace d’une feuille A4 par poule ! C’est-à-dire qu’elles n’ont même pas la place de déployer leurs ailes. Etant en « batterie », la plupart d’entre elles ne voient jamais le jour et meurent à cause de conditions déplorables ou sont abattues après un an de loyaux services. Cela leur cause de nombreux troubles du comportement, comme l’arrachage des plumes de leurs congénères par exemple. Pour remédier à cela, une partie de leur bec est coupée peu après la naissance.

 

Poules élevées en cage ©L124

Poules élevées en cage
©L214

Mais des solutions existent : si vous aussi vous voulez vous assurer que vos œufs respectent la condition animale, sachez ceci : sur chaque œuf est inscrit un code composé d’un numéro suivi de lettres qui indiquent le pays d’origine et de quelques autres lettres. Si ce numéro est un 3, il s’agit d’œufs de poules élevées en batterie. Pour un 2, elles sont élevées au sol ou en volières. Si c’est un 1, elles jouissent du plein air et en 0, leurs œufs sont même bio !

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Les poules élevées en batterie ne serviront plus aux recettes de Michel & Augustin