Les licornes, la fin d’un mythe ?


Des scientifiques russes ont daté l’extinction des licornes à 29 000 ans, après avoir retrouvé le crâne  d’une licorne sibérienne.

Ce à quoi aurait ressemblé une licorne. Crédit : Wikimédia

Ce à quoi aurait ressemblé une licorne.
Crédit : Wikimédia

Notre rêve de petite fille s’est enfin réalisé ! Les licornes existent ! Enfin, existaient. Et elles n’ont pas vraiment l’aspect qu’on imagine de nos jours. La licorne sibérienne, de son nom scientifique « Elasmotherium sibiricum » faisait partie de la famille des rhinocéros et aurait été leur plus gros représentant en termes de poids. Avec la récente découverte d’un crâne de licorne dans une région au sud-ouest du Kazakhstan, qui a été daté au carbone 14, l’extinction de l’espèce passe de 350 000 ans à 29 000 ans, soit à une période contemporaine à celle des hommes préhistoriques.

Agnès et sa licorne en peluche. Crédit : Universal Pictures International

Agnès et sa licorne en peluche.
Crédit : Universal Pictures International

Andrey Shpanski, paléontologue de l’université d’État de Tomsk en Russie et l’un des auteurs principaux de cette découverte, explique à Phys.org : « Cette région du sud-ouest de la Sibérie était probablement une sorte de refuge naturel où cet animal a pu survivre beaucoup plus longtemps que les autres membres de cette espèce ». Une autre hypothèse étant pour lui que : « cette licorne sibérienne pourrait avoir migré pour s’établir pendant un certain temps dans les régions plus au sud de la Sibérie. »

Ces grosses licornes aurait mesuré environ deux mètres de haut pour 4,5 mètres de long et aurait pesé dans les quatre tonnes. Elle aurait donc été plus proche du mammouth que du cheval, ayant cependant très certainement une alimentation d’herbivore.

Loin de ce que l’on pouvait s’imaginer… !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *