Les lauréats de la cérémonie des Médor 3


 

IMG_8984

Elisa Gorins et Xavier Renou, animateurs et co-organisateurs de la cérémonie des Médor – Crédit : Deborah Koslowski pour Wamiz.com

Communiqué de presse

La première édition de la cérémonie des Médor a eu lieu le 6 juin 2016, salle Jean Dame, dans le 2ème arrondissement de Paris. Co-organisée par La Gazette animale, l’alterJT et le collectif Désobéir, elle a récompensé, le temps d’une soirée festive et animée, les acteurs de la cause animale dans ce qu’elle a de plus varié. Cette première édition a été parrainée par Matthieu Ricard et le vétérinaire Thierry Bedossa, et animée par Elisa Gorins (fondatrice de La Gazette animale) et Xavier Renou (Président du collectif Désobéir).

A l’issue d’un processus de votes en ligne qui s’est déroulé entre le mois de mars et la fin du mois de mai 2016, le public a plébiscité les actions, personnalités, projets et organisations nominés dans chacune des catégories des Médor. Les prix, sous forme de statuettes symboliques, ont été remis aux lauréats au cours de la cérémonie.

MEILLEUR FILM ANIMALIER 2015 : Faeryland de Magà Ettori13233087_10154213958257320_2013248018177638691_n

Le Médor du Meilleur Film animalier de l’année 2015 a été attribué, selon le vote du public, à Faeryland de Magà Ettori.

Considéré comme le « premier film végane », Faeryland est une épopée qui revisite et modernise la quête du Graal. Dans un univers onirique, le réalisateur Magà Ettori, nous invite à nous interroger sur l’exploitation animale.

Monté sur scène pour un discours, Magà Ettori a dédié son prix « à tous ceux qui luttent pour le droit à la différence, pour les sans voix, humains et non humains, et à tous nos amis véganes. »

Les autres films en compétition étaient : Je suis un soldat de Laurent Larivière, Le dernier loup de Jean-Jacques Annaud, Belle et Sébastien, l’aventure continue de Christian Duguay.

MEILLEUR DOCUMENTAIRE ANIMALIER 2015 : Au royaume des singes, d’Alaistair Fothergill et Mark Linfield

13240147_10154213982397320_5921100659510456514_nLe Médor du Meilleur Documentaire animalier 2015 a été attribué par les votants au Royaume des singes d’Alastair Fothergill et Mark Linfield.

Dans ce documentaire des studios Disneynature, le spectateur est plongé au cœur de la jungle du Sri Lanka où vivent les macaques à toque. Chez cette espèce, la hiérarchie sociale est très stricte, et les individus qui se trouvent en bas de l’échelle doivent lutter pour survivre. C’est le cas de Maya et de son bébé qui devront mener des batailles quotidiennes pour réussir à se faire une place dans ce monde.

Les autres documentaires en compétition étaient : Freedom, l’envol d’un aigle de Muriel Barra et Jacques-Olivier Travers, Baleines de Greg McGillivray, et Le Caravage d’Alain Cavalier.

MEILLEURE EMISSION TV ANIMALIERE 2015 : 30 millions d’amis13268588_10154213958472320_8780786265394412166_o

Très largement plébiscitée par le public (avec plus de 52% des voix), 30 millions d’amis a été élue « meilleure émission TV animalière 2015 ».

Lancée en 1976, 30 millions d’amis est considérée comme le programme télévisé emblématique de la cause animale. L’annonce de l’arrêt de l’émission – dont le dernier épisode a été diffusé sur France 3 le 1er juin – a suscité une vague massive de soutiens.

Les autres émissions télévisées en compétition étaient : Les Animaux de la 8 (D8), Le Messager (France 3), Une saison au zoo (France 4), Hélène et les animaux (France 5)et Happy Dog (M6).

L’ASSOCIATION DE L’ANNEE 2015 : L21

Association de l'année

Très majoritairement soutenue par les votants, L214 a été élue « Association de l’année 2015 ». L214 milite depuis 2008 pour une reconnaissance des implications morales de la sensibilité des animaux. Elle s’est fait remarquer en 2015 par la diffusion de ses vidéos « choc » montrant les réalités des abattoirs et élevages d’animaux destinés à la consommation.

Le Médor de l’Association de l’année 2015 a été remis à L214 par M. Jacques Boutault, maire EELV du 2ème arrondissement de Paris, qui a eu l’initiative d’instaurer les jeudis « veggie » chaque semaine, dans les cantines des écoles de son arrondissement, et souhaite proposer une alternative végétarienne tous les jours dans leurs menus.

Isis La Bruyère, représentante de L214, a rappelé sur scène les actions et ambitions de l’association. Elle a également rappelé que « le meilleur moyen d’aider les animaux était d’arrêter de les manger ».

Les autres associations en compétition étaient : la Fondation 30 millions d’amis, la Société Protectrice des Animaux, la Fondation Brigitte Bardot, la Fondation Assistance aux animaux, WWF, Sea Shepherd, CRAC Europe, et 269 Life France.

LE MEILLEUR ESPOIR ASSOCIATIF 2015 : SOS Chihuahua

Meilleur espoir associatif

Les associations nominées par les organisateurs dans la catégorie « association de l’année » bénéficient pour la plupart de moyens importants et d’un certain relai médiatique. Ce n’est pas forcément le cas de plus petites associations de protection animale, qui agissent souvent à une échelle locale et ne bénéficient pas de la même visibilité.

La cérémonie des Médor a souhaité mettre en lumière toutes ces petites associations qui agissent dans l’ombre pour la protection animale.

Pour ce prix, les votes ont été ouverts sur Facebook uniquement. Les organisateurs ont invité les internautes à inscrire sur la page Facebook de la cérémonie des Médor, les associations qui, selon eux, méritent d’être récompensés pour leurs actions.

A l’issue de la comptabilisation de ces votes, le Médor du Meilleur Espoir associatif de l’année 2015 a été décerné à SOS Chihuahua.

Sur scène, Pauline Chartiel, Président de SOS Chihuahua, a évoqué avec émotion le sort réservé à de nombreux chihuahuas chaque année en France. Race de chien la plus demandée, le chihuahua est bien trop souvent victime de son succès, ce qui encourage certains élevages peu scrupuleux à la reproduction intensive, tandis que perdurent les trafics de chiens venus des pays de l’Est. Après avoir rendu hommage à Raoul, petit chihuahua « mascotte » de l’association, aujourd’hui décédé, Pauline Chartiel a encouragé tous ceux qui souhaitent accueillir un chien dans leur foyer « à se déplacer dans les élevages afin de vérifier leur sérieux ou à adopter ».

PERSONNALITE DE L’ANNEE 2015 : Brigitte Bardot13227673_10154213958477320_8249101865273490040_o

Les personnalités publiques sont les ambassadrices de la cause animale, et c’est souvent à travers leur voix que les animaux peuvent avoir la parole.

Le Médor de la Personnalité de l’année 2015 investie pour la cause animale a été attribué, selon le vote du public, à Mme Brigitte Bardot.

Un clip a été diffusé au cours de la cérémonie des Médor afin de rendre hommage à cette personnalité emblématique qui a décidé de « donner sa sagesse et son expérience aux animaux ».

Les autres personnalités nominées dans cette catégorie étaient : Matthieu Ricard, Aymeric Caron, Stéphane Bern, Michel Drucker, Véronique Jannot, et Franz-Olivier Giesbert.

LIVRE DE L’ANNEE 2015 : Profession : animal de laboratoire d’Audrey Jougla13248512_10154213958252320_859253446232512665_o

Pour ce prix, les votes ont été totalement ouverts : aucun livre n’a été préalablement nominé par les organisateurs afin de laisser aux votants la liberté d’inscrire le livre (roman, biographie, étude, bande-dessinée, etc.) qui les a particulièrement marqués. Deux seuls impératifs : les livres choisis devaient avoir un rapport avec l’animal et avoir été publiés en 2015.

De nombreux ouvrages ont été choisis par les votants dont : Jules de Didier Van Cauwelaert, Liliane Sujanszky – 45 ans de protection animale – une vie de combats de Liliane Sujanszky, Arctique de Vincent Muniez, ou encore Au pays des Marrakech’chats de Fabienne Gajda.

Mais l’ouvrage le plus plébiscité par les votants a été Profession : animal de laboratoire d’Audrey Jougla.

Sur scène, Audrey Jougla a rappelé le parcours qui lui a permis d’aboutir à la publication de son livre. Elle a également évoqué « la colère » qui l’anime depuis son enquête. Une colère qui la pousse à créer bientôt une association pour dénoncer l’expérimentation animale.

L’AVANCEE SCIENTIFIQUE DE L’ANNEE : l’hormone du bonheur, responsable de l’attachement entre le maître et son chien13227539_10154213958467320_1278359785938835301_o

Le Médor de l’Avancée scientifique de l’année a été attribué à l’équipe de chercheurs de l’université d’Azabu, au Japon, qui a mené une expérience « yeux dans les yeux » entre trente maîtres et trente chiens. Leur conclusion : plus le maître regarde son chien, plus augmente le taux d’ocytocine (l’hormone du bonheur) recueillie dans les urines du chien.

Le Médor de l’Avancée scientifique est le seul prix remis par un jury à qui des propositions d’études scientifiques parues en 2015 ont été proposées, toutes ces recherches allant dans le sens d’une amélioration de la compréhension de l’animal et/ou de la relation entre l’homme et l’animal.

Ce jury est composé du Dr vétérinaire Thierry Bedossa, de la journaliste Audrey Jougla, de Wamiz (site d’informations sur les animaux de compagnie), et des co-organisateurs de la cérémonie des Médor, Elisa Gorins et Xavier Renou.

L’ANIMAL DE L’ANNEE : DIESEL13217124_10154213958262320_415455274047862890_o

Le dernier prix remis lors de la cérémonie des Médor est certainement le plus symbolique : le Médor de l’animal de l’année 2015 a été décerné, selon le vote du public, à Disel, le chien du RAID, abattu lors des attentats de Paris.

La mort de Diesel a suscité une vague d’indignation et a remis en cause, pour de nombreux défenseurs des animaux, l’utilisation des chiens dans la police et dans toutes les missions dangereuses qui leur sont actuellement confiées.

A l’issue de la remise de ce dernier prix, les animateurs Elisa Gorins et Xavier Renou, ont souhaité rendre hommage à tous ces animaux héros qui mettent leur vie en danger pour sauver la nôtre, ainsi qu’à tous les animaux disparus.

DES ARTISTES ENGAGES

La cérémonie des Médor, gratuite et ouverte à tous, a été ponctuée de respirations artistiques en rapport avec la cause animale :

La chanteuse Edith Lamora, végane et sensible à la cause animale, est venue interpréter sur scène son titre « Et si », tandis que le Cabaret Végane, groupe de musiciens engagés, a proposé au public deux de ses titres ainsi qu’une reprise de « get up, stand up », de Bob Marley, comme un appel à l’action pour les animaux.

Le journaliste Emeric Degui a également offert au public une chronique humoristique sur l’abandon, en se plaçant du point de vue d’un chien.

Un buffet végan était proposé à l’extérieur de la salle Jean Dame afin que le public puisse se restaurer le temps de l’entracte, et (re)découvrir la cuisine végane.

LES PARRAINS

bedossaLe Dr Thierry Bedossa est vétérinaire et comportementaliste.

Il est Président de la Société francophone de cynotechnie (SFC) depuis 2006, créateur du blog Pet in the city consacré au monde animal et est à l’origine du Bien-être homme-animal (BEHA), fonds de dotation destiné au financement de projets dédiés à la cause animale. Il est également le Président-fondateur de l’association Aide aux Vieux Animaux (AVA) qui accueille près de 500 animaux.

Intervenant régulièrement dans les médias, le Dr Bedossa s’est notamment fait connaître du grand public lors de sa participation à l’émission Happy Dog (M6) dans laquelle il prodiguait des conseils avisés à des propriétaires de chiens souffrant de troubles comportementaux.

Matthieu-ricardMatthieu Ricard

Moine bouddhiste, écrivain, scientifique et philosophe, Mahhieu Ricard est un homme engagé aussi bien pour les hommes que pour les animaux. Fondateur de l’association Karuna-Shechen (qui met en oeuvre des projets humanitaires pour les populations défavorisées d’Inde, du Népal et du Tibet), il est l’auteur de nombreux ouvrages appelant à la bienveillance.

LES PARTENAIRES

RIGA, marque d’alimentation et de produits d’hygiène pour chiens, chats, et NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie), sensible à la cause animale, a soutenu financièrement et médiatiquement la cérémonie des Médor.

Wamiz, site leader sur les animaux de compagnie, nous a accordé sa confiance en soutennat la cérémonie des Médor financièrement et médiatiquement, en offrant notamment un live-tweet en direct de l’événement.

La Radio Parole d’Animaux, webradio engagée contre la maltraitance animale, a appuyé médiatiquement la cérémonie des Médor.

La Mairie du 2ème arrondissement de Paris nous a accordé sa confiance en nous permettant d’organiser la cérémonie des Médor dans la salle Jean Dame et a été d’un grand soutien.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Les lauréats de la cérémonie des Médor

  • Elisabeth BAUDOIN

    Bravo pour l’initiative, la réalisation, les participants et les lauréats. J’aimerais vous rejoindre l’année prochaine, car vous allez organiser une deuxième cérémonie n’est-ce pas ?, si vous ne l’organisez pas un samedi ou alors pas trop tôt.

    Merci à tous pour l’espoir que vous suscitez pour les animaux et qui me rend heureuse et fière de mes engagements

    • lagazetteanimale Auteur du billet

      Bonjour Elisabeth, merci beaucoup pour votre adorable commentaire !
      Effectivement, nous organiserons une deuxième édition l’an prochain, mais nous n’avons pas encore défini de date. Vous serez bien sûr la bienvenue !

  • Pavane

    Bravo pour cette extraordinaire initiative, …et pour sa réalisation malgré les grèves et les inondations. A peine les lampions de la fête éteints, il faut se mettre à l’ouvrage pour la seconde édition qui aura certainement un retentissement sans commune mesure avec cette première. Création d’une association pour l’organisation, la levée de fonds, la médiatisation,…? Je fais confiance à Elisa pour nous surprendre à nouveau.