Le chinchilla, c’est quoi ? Notre véto vous dit tout ! 2


Le chinchilla est un animal doux et gentil mais ce n'est pas une peluche ! Crédit : Dr Ebrard

Le chinchilla est un animal doux et gentil mais ce n’est pas une peluche ! Crédit : Dr Ebrard

Caractère

Le chinchilla est un petit animal très mignon, dont la fourrure est infiniment douce. II est donc tentant d’en adopter un comme animal de compagnie, cependant attention, ce sont des animaux fragiles qui ne conviennent pas à tout le monde. Très craintif, il n’est pas adapté comme animal de compagnie pour les enfants. En effet le chinchilla est anxieux, et à force de trop de manipulations, il peut commencer à perdre des touffes de poils en raison du stress.

Activité

Le chinchilla est surtout actif la nuit, il aura ses pointes d’activités le soir, et le reste de la journée il restera assez calme, et dormira beaucoup. Il est vif et réactif, rarement agressif ; il est rare qu’il essaie de mordre.

Environnement

Le chinchilla avec ses grandes pattes arrières est fait pour sauter, il aura donc besoin d’une cage assez haute, que l’on peut agrémenter de quelques branches et perchoirs (comme pour un oiseau) afin qu’il puisse grimper librement comme bon lui semble. Mais attention, le chinchilla peut être amené à ronger ses perchoirs donc méfiance quant au matériau utilisé, certains types de bois peuvent être toxiques pour le chinchilla, donc il faut les choisir avec précaution !

Un accessoire indispensable pour son espace de vie est aussi un petit bac de sable qui est important pour l’hygiène du chinchilla ; il pourra s’y rouler, et ainsi nettoyer sa fourrure.

Le fond de sa cage doit être recouvert de litière absorbante, propre qui sera changée très régulièrement, et le foin reste à disposition à volonté.

Il est important de donner au chinchilla un lieu où se cacher, un petit abri pour se reposer.

Cohabitation

C’est un animal plutôt sociable, il est donc recommandé d’en avoir au moins deux, afin qu’ils se tiennent compagnie. La cohabitation se fait en générale facilement si on les met en contact depuis le plus jeune âge. Si l’on veut introduire un autre chinchilla en cours de route il est possible de positionner les deux cages à côté afin qu’ils fassent connaissance sans pouvoir entrer en contact pour autant et se battre.

Alimentation

Le chinchilla a besoin d’une alimentation à base majoritairement de foin, qui est très important pour permettre une bonne usure dentaire ; il faut ensuite lui proposer des granulés spéciaux pour chinchilla. On évitera toute la verdure fraîche que l’on peut proposer au cochon d’inde ou au lapin car elle est trop riche en sucres et pourrait provoquer des troubles intestinaux type diarrhée ou paralysie intestinale, ainsi que des problèmes métaboliques plus sérieux comme le diabète sucré.

Santé

La principale pathologie des chinchillas est la malocclusion dentaire due à une mauvaise alimentation, qui génère peu d’usure dentaire ou des carences multiples. De plus les dents poussent continuellement : si le chinchilla a une pousse anarchique de ses dents, il ne pourra pas manger correctement et les problèmes continueront de s’aggraver; il est donc important de contrôler les dents régulièrement et de réaliser des parages si nécessaire pour rétablir un bon alignement.

 

Troubles intestinaux 

►Paralysie intestinale:

Elle a plusieurs origines, elle peut être due à une alimentation trop riche, une mauvaise activité physique ou encore le blocage du transit par des poils dans l’estomac. Attention, si le chinchilla ne produit plus de crottes et reste prostré c’est une urgence et il doit être soigné immédiatement.

►Diarrhée :

Elle peut être parasitaire, bactérienne, ou encore causée par une mauvaise alimentation. Il est important ici aussi si les symptômes persistent de consulter un vétérinaire spécialisé.

Ils peuvent présenter aussi bien sûr d’autres pathologies importantes, mais moins spécifiques des chinchillas.

De façon générale, il faudra être attentif au comportement et à l’aspect de son chinchilla (notamment à sa fourrure) pour éviter de laisser progresser une maladie.

Dr Laurène Ebrard


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Le chinchilla, c’est quoi ? Notre véto vous dit tout !

    • lagazetteanimale Auteur du billet

      Bonjour Fabienne,

      Oui, vous pouvez tout à fait laisser vivre vos chinchillas en liberté dans une pièce à condition de veiller à leur sécurité (attention surtout aux fils électriques qu’ils pourraient mordre…). Il faut également qu’ils puissent sauter, grimper sur des objets, et avoir à disposition un bac à sable ainsi que du foin à volonté. N’hésitez pas à demander des conseils à votre vétérinaire !

      L’équipe de La Gazette animale