La médiation animale s’invite à la Cité des Sciences et de l’Industrie


Le Congrès de The International Association of Human-Animal Interaction Organizations (IAHAIO), dédiée à l’étude des interactions entre l’homme et l’animal, a lieu tous les trois ans. Elle se déroule pour la première fois cette année à Paris du 11 au 13 juillet, à la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Mars Petcare, la Fondation Adrienne et Pierre Sommer, ainsi que Wamiz ont organisé lundi 11 juillet un atelier pédagogique sur la médiation animale à l’occasion de la conférence de l’IAHAIO. La tenue d’un tel événement à Paris témoigne de l’avancée de la médiation animale en France. Peu connue du grand public il y a encore quelques années, cette pratique visant à mettre l’animal au contact de l’homme comme accompagnement thérapeutique, tend à se démocratiser. Des scientifiques de renommée étaient présents lors de cet atelier afin d’en dresser un état des lieux : Marie-José Enders-Slegers, présidente de l’IAHAIO, le Professeur Hubert Montagner, psycholophysiologiste, le Docteur Caroline Gilbert, vétérinaire et éthologue, ainsi que Myriam Cohen-Welgryn, PDG de Mars Petcare & Food France.

Trois principales idées sont ressorties de cet atelier : la nécessité de faire dialoguer et collaborer des personnes d’horizons divers (vétérinaires, éthologues, policiers, législateurs, etc.) autour de la question de l’interaction homme-animal, l’importance capitale de conceptualiser ce terme de « médiation animale », et enfin celle de mieux comprendre et de respecter le bien-être de l’animal médiateur qui aura préalablement été sélectionné en fonction de son tempérament.

De gauche à droite : Mme Enders-Slegers, le Pr. Montagner, le Dr Gilbert et Mme Cohen-Welgryn

Afin de mettre en lumière les projets de médiation animale mis en pratique par des particuliers, Mars Petcare, la Fondation Adrienne et Pierre Sommer et Wamiz se sont associés pour décerner le prix « A better world for pets ». Celui-ci a été remis, à l’issue d’un vote départageant vingt-et-une candidatures, à deux projets : la médiation animale au sein d’une maison de retraite (notamment en tant qu’aide à la pratique d’une activité physique pour les personnes âgées), et la médiation animale dans une école pour enfants de tout horizon (école Montessori du Morvan). Un prix spécial a également été attribué à l’association Handi’chiens, qui forme des chiens d’assistance pour des personnes en situation de handicap et depuis peu, des chiens destinés aux personnes épileptiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *