#Jesuischien : Un hommage à ces nouveaux héros des forces spéciales ?


Mercredi matin lors de l’assaut perpétré à Saint Denis, Diesel a été envoyée par le Raid en reconnaissance et a été alors abattue par les hommes qui occupaient l’appartement.

« Diesel, malinois de 7 ans, chienne d’assaut du #RAID a été tuée par les terroristes dans l’opération en cours », a écrit hier matin la Police nationale sur son compte Twitter. Puis elle a ajouté quelques temps après ce premier message : « Les chiens d’assaut et de recherche d’explosifs : indispensables dans les missions des opérateurs du #RAID ».

A la suite du post de la Police Nationale, les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux. A 9h26, avant que tout article soit publié dans la presse, le tweet #Jesuischien reprenant le fameux Je suis Charlie, est alors diffusé.

Les internautes émus par l'annonce de la mort de Diesel, la chienne d'assaut, hier matin. Crédits : SIPA PRESS

Les internautes émus par l’annonce de la mort de Diesel, la chienne d’assaut, hier matin. Crédits : SIPA PRESS

Ce mot-clé est repris par la suite un peu partout en France, et même au delà de ses frontières. Très vite, grâce aux messages postés sur les réseaux sociaux, la nouvelle de la mort de Diesel va se répandre un peu partout dans le monde. Selon le site d’analyse Topsy, près de 48 000 messages contenant #Jesuischien ont été postés jusqu’à 18h hier.

Une pétition en ligne a également été lancée par les internautes, afin que la chienne soit décorée et médaillée d’honneur. Car l’annonce de la mort de Diesel, a provoqué une énorme vague d’émotion et beaucoup veulent lui rendre hommage.

Mais cet engouement n’est pas partagé par tous : Les moqueries se multiplient rapidement sur la toile, et beaucoup trouvent les réactions de la communauté #Jesuischien démesurée, en comparaison avec les victimes des attentats de vendredi dernier. Les défenseurs des animaux commencent également à se dresser contre l’exploitation qui est faite de l’animal par l’homme ici.

Ces multiples réactions face à ce tragique événement, nous poussent à nous interroger sur qui sont vraiment ces chiens d’assaut, dont Diesel faisait partie, et à qui nous rendons hommage aujourd’hui.

Qui sont ces chiens ?

« L’utilisation » du chien n’est pas nouvelle. Dès l’Antiquité, on les dressait au combat pour les envoyer ensuite à l’attaque. On parlait alors de « chiens de guerre ». Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, les chiens étaient même employés comme « antichars » par les Russes. Entourés d’explosifs, ils étaient sacrifiés pour détruire les chars ennemis. L’expérience n’as pas duré bien longtemps : les chiens ne pouvaient pas distinguer les allemands des soviétiques.

Aujourd’hui, sauf exception, les chiens ne sont plus employés comme « guerriers ». Leurs missions ont bien évolué: pistage, déminage, recherche d’explosifs, neutralisation de suspects, surveillance… Ce sont leurs compétences (odorat, agilité, rapidité) qui ont pris le dessus sur leur capacité à tuer.

Le berger malinois est la race la plus utilisée par la gendarmerie, la police nationale et le RAID, car de petite taille, rapides et puissants, ils sont les plus faciles à dresser.

Selon un reportage de « 30 millions d’amis » datant de 2012, il y a douze duos chiens et maîtres-chiens qui fonctionnent et évoluent ensemble dans le RAID en France.

Comment sont-ils entraînés?

Les chiens choisis sont envoyés plusieurs mois à l’école pour être formés, dans le Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie situé dans le Lot, puis entraînés aux techniques du RAID. Un chien est auparavant testé sur sa vigilance, son agressivité et son équilibre nerveux, notamment lors de test aux coups de feu par exemple. Dans le reportage, on apprend qu’il faut répéter environ 3000 fois un même geste pour que le chien puisse l’intégrer complètement et le réutiliser par la suite.

Le reportage complet sera diffusé le 9 décembre à 10h15 sur France 3.

Le chien est donc un allié précieux pour les forces spéciales. Jusqu’à maintenant, plusieurs chiens ont déjà été décorés dans l’histoire : En 2009, Pacha un berger malinois membre de la brigade canine de Paris, a reçu une médaille de bronze pour « actes de courage et de dévouements ». En 2011, Frax, un chien du RAID, s’est fait tirer dessus après avoir été envoyé en première ligne pour déloger un homme barricadé chez lui. Il a été par la suite décoré avec son maître.

Aujourd’hui, de nombreuses unités d’élite comptent parmi leur rang des chiens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sonia Khemiri

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *