Griffin, le chat brûlé vif et défenestré par jalousie 1


Jeudi 28 janvier, un chat victime de la jalousie de son propriétaire a été brûlé vif puis défenestré à Nice. L’auteur des faits a été condamné.

Après 1H30 d'agonie, le chat a dû être euthanasié. - Crédit : Animogene

Après 1H30 d’agonie, le chat a dû être euthanasié. – Crédit photo : Animogene (image d’illustration)

 

Sordide fait divers à Nice. Au cours d’une violente dispute conjugale, un homme âgé d’une trentaine d’années a voulu se venger de sa compagne en s’en prenant à son chat nommé Griffin. D’après les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme aurait souhaité vérifier en pleine nuit les messages et appels sur le portable de sa compagne, mais celle-ci aurait refusé de le lui donner.

 

L’homme aurait alors aspergé le chaton d’alcool avant d’allumer le feu. Terrorisé, Griffin aurait tenté de se débattre en mordant son agresseur, et se serait réfugié sous le canapé, mettant alors le feu à celui-ci. Fou de rage, l’homme aurait alors saisi l’animal et l’aurait jeté par la fenêtre. La scène se déroulait au 7ème étage d’un immeuble.

 

Le pauvre chat, toujours en vie malgré sa chute et ses brûlures, aurait été conduit chez le vétérinaire par des voisins. Ceux-ci auraient été alertés par les hurlements de douleur de l’animal qui gisait au pied de l’immeuble. Agonisant pendant une heure et demie, il a finalement été euthanasié afin d’abréger ses souffrances.

 

Une condamnation exemplaire

Après une plainte déposée par plusieurs associations pour cruauté envers les animaux, l’homme a été immédiatement interpellé et incarcéré. L’auteur présumé des faits a été présenté au Tribunal de Grande Instance de Nice en comparution immédiate lundi. Il a été reconnu coupable par la justice et condamné à 2 ans de prison ferme et 6 mois avec sursis et mise à l’épreuve. La détention d’un animal à l’avenir lui a également été interdite.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’était constituée partie civile dans cette affaire, se félicite de cette « condamnation exceptionnelle », écrit-elle sur son site. Espérons que cette peine serve d’exemple pour tous ceux qui s’en prendront aux animaux…

 

Elisa Gorins

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Griffin, le chat brûlé vif et défenestré par jalousie

  • LE GURUN OSTER DANIELLE

    GENIAL AU MOINS CETTE FOIS LE JUGEMENT A ETE EXEMPLAIRE BIEN QUE MOI JE LUI AURAIS DONNE PLUS DE 2 ANS DE PRISON MAIS C’EST DEJA BIEN CAR C’EST DE LA PRISON FERME
    CAR CE PAUVRE LOULOU LUI SA VIE S’EST ARRETE DEFINITIVEMENT