Gaza : un zoo dévasté par les conflits


Dans la bande de Gaza, un zoo qui faisait autrefois le bonheur des habitants s’est transformé aujourd’hui avec les conflits en un véritable cimetière.

Ce tigre ne peut plus avoir une alimentation correcte. Crédit : AFP

Ce tigre ne peut plus avoir une alimentation correcte.
Crédit : AFP

Le zoo de Khan Younès n’est plus à l’heure actuelle qu’un large tombeau à ciel ouvert. Mourant petit à petit de faim, le propriétaire n’a plus les moyens de subvenir aux besoins de ses animaux. Le roi du zoo, le tigre, n’a rien pu manger de viande en quatre jours et son maître tente désespérément de le vendre afin de pouvoir offrir, à lui comme à son animal, une vie un peu meilleure. En effet, nourrir ce tigre représente environ 60€ par jour, somme qu’il ne gagne même pas en un an par les temps qui courent. Les entrées au zoo se font rares, les habitants n’ayant plus le cœur ni l’argent pour des loisirs.

En 2007 lorsque le zoo de Khan Younès avait ouvert, celui-ci était peuplé d’une centaine d’animaux. A ce jour, il ne reste plus qu’une biche, un pélican, une autruche, deux porcs-épics et notre malheureux tigre. Les autres animaux ne sont plus que des cadavres jonchant le sol de cet ancien mignon zoo…

Entre 2008 et 2014, la bande de Gaza a connu trois guerres qui avaient déjà tué pas moins de 80 animaux dans le zoo à cause de bombardements.

Le propriétaire, Mohammed Aweda, ne pouvant plus subvenir à ses besoins, ni à ceux du zoo, ni à ceux de sa famille dont une partie travaillait avec lui, affirme vouloir également vendre la parcelle de terre du zoo, qui mettra un terme à ce qui autrefois fut un zoo.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *