Exposition Harry Potter : Les chouettes exposées sont-elles maltraitées ?


Vous avez forcément entendu parler de l’exposition Harry Potter qui se tient en ce moment à la cité du Cinéma de La Seine Saint-Denis. Elle est depuis quelques mois sous les feux des projecteurs mais aussi sous le regard inquiet d’une association qui dénonce les conditions de vie des vedettes de l’expositions : les chouettes. 

Capture d'écran de la vidéo de "Peta" dénonçant les conditions de vie des chouettes dans "Harry Potter l'exposition" à Londres

Capture d’écran de la vidéo de « Peta » dénonçant les conditions de vie des chouettes dans « Harry Potter l’exposition » à Londres

L’exposition a démarré son « road trip européen » à Londres il y a quelques mois et c’est après quelques semaines d’exposition que l’association de défense des animaux « Peta » s’est inquiétée de voir dans quelles conditions étaient exposées les chouettes, les véritables vedettes de cette exposition très médiatique.

D’après « Peta », les chouettes n’auraient pas bénéficié du même traitement qu’à l’écran. L’association essaie de nous le prouver par l’intermédiaire d’une vidéo publiée sur Youtube. Comme le suggèrent les images, les chouettes de l’exposition sont en contact direct avec le public pendant des journées entières. Elles sont photographiées au flash, sollicitées en permanence le tout dans un gigantesque brouhaha.

Des situations de stress dénoncées dans la vidéo ci-Dessous

 

 

Ironie, la vidéo se termine sur une citation de JK Rowling (célèbre auteur de la saga Harry Potter) qui se dit être contre le fait d’enfermer les chouettes en cage : « Si quelqu’un s’imagine en lisant mes livres qu’une chouette est plus heureuse enfermée dans une petite cage et retranchée dans une maison, je profite de l’opportunité pour dire aussi fermement que possible : vous avez tort »

Pendant ce temps là les fans d’Harry Potter se mobilisent : beaucoup de commentaires négatifs et d’insultes fusent sur les réseaux sociaux entre fans de la saga et protecteurs d’animaux.

Les portes paroles en charge de l’exposition ont précisé qu’ils allaient étudier le cas de leurs animaux. Par ailleurs, une enquête a été ouverte pour savoir si il y a eu maltraitance. Dans les premières photos et vidéos de la version française de l’exposition, aucune chouette n’apparait. Pour éviter que la polémique s’amplifie, il semblerait que les exposants aient pris la décision de retirer les volatiles du parcours de l’exposition.

Il semblerai que les chouettes n'apparaissent pas dans la version française de l'exposition

Il semblerai que les chouettes n’apparaissent pas dans la version française de l’exposition

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *