Des animaux amoureux ?


Papouilles, léchouilles, grandes séances de jeu… En ce lendemain de Saint-Valentin, nous sommes en droit de nous demander si nos amis les animaux peuvent eux aussi tomber amoureux.

Un couple de chiens amoureux comme on les aime ! Crédit : Walt Disney

Un couple de chiens amoureux comme on les aime !
Crédit : Walt Disney

Des animaux monogames

Nous le savons : les animaux sont doués de sensibilité. Ils éprouvent la douleur, la crainte mais aussi la joie, tout comme nous. Mais peuvent-ils former un couple et être qualifiés d’ « amoureux » ?

Les animaux amoureux, film de Laurent Charbonnier, 2007 Crédit : Laurent Charbonnier

Les animaux amoureux, film de Laurent Charbonnier, 2007
Crédit : Laurent Charbonnier

Selon le psychiatre Boris Cyrulnik, « Les animaux vivent dans un monde d’émotions, de représentations sensorielles et sont capables d’affection et de souffrance mais ce ne sont pas pour autant des hommes. »

Cependant, chez certaines espèces, la notion de couple est au rendez-vous. Les gibbons par exemple ne possèdent qu’un(e) seul(e) compagne et c’est ainsi aussi chez les cygnes ou les grues. Les corbeaux s’unissent pour la vie même s’ils ne se marient pas, mais partagent le même nid d’années en années. Dans le règne animal règnerait donc une fidélité à toute épreuve !

Ce qui est certain, c’est que l’attirance physique n’est pas le propre de l’homme. En effet, tous les animaux possèdent des phéromones qui leur permettent de perpétuer l’espèce. Ces substances chimiques forment un véritable mode de communication non-verbal et jouent un rôle important dans l’attraction sexuelle en plus des éléments distinctifs comme la couleur du pelage ou le chant.

Les relations sociales

En ce qui concerne l’amour avec un grand A, les scientifiques n’ont pas vraiment de position précise à donner ; mais l’amour envers ses petits, un congénère ou encore un humain n’est plus à prouver chez les animaux.

Un chat et une souris amis !  Crédit : National Geographic

Un chat et une souris amis !
Crédit : National Geographic

Les histoires de chiens parcourant des kilomètres pour retrouver une personne éloignée se comptent par milliers, les animaux de compagnie mourant de chagrin suite à la perte de leurs maîtres sont nombreux… Mais saviez-vous que des dauphins viennent en secours aux personnes qui se noient lorsqu’ils les voient ? Ou que les vaches peuvent faire une dépression lorsque leurs petits leurs sont enlevés ?

Les animaux sont donc capables d’amitié et même de complicité « contre nature » : chat et souris, renard et lapin… Et comme on dit, entre amitié et amour il n’y a qu’un pas !

 

La reproduction n’est pas seule en jeu

Derrière le préjugé que les animaux s’accouplent dans le seul but d’avoir une descendance se cache un phénomène qui nous prouve totalement l’inverse : l’homosexualité. Elle serait présente chez plus de 450 espèces selon un biologiste canadien, dont le mouton des montagnes rocheuses qui en serait le plus adepte. Ou encore chez le bonobo connu pour sa vie sexuelle très active ! Comment expliquer de tels comportements s’il ne s’agit pas là de sentiments amoureux ? Quel serait le but puisqu’il n’y a pas d’intention de faire survivre l’espèce ?

 

Au final l’homme est-il un animal ou l’animal est-il humain ? En tout cas, tout cela nous donnerait presque envie de (re) croire au prince charmant !

 

Aurélie Delvar

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *