Critique : On est allé voir Au Royaume des Singes, le nouveau Disney Nature.


Après « Grizzly » et « Félins », le nouveau DisneyNature, « Au Royaume des Singes » est sorti le 11 novembre. La Gazette Animale est allée voir ce nouveau chef-d’oeuvre animal.

au_royaume_des_singes_cadre-90594

Depuis 2008, Disney s’intéresse à la faune et à la flore, à travers plusieurs documentaires visant à sensibiliser petits et grands à protéger notre terre. Aujourd’hui, nous allons suivre des petits singes, grâce « Au Royaume des Singes ».

L’intrigue est simple : Maya, 8 ans, une femelle de l’espèce des macaques à toque, vit avec sa tribu au Sri Lanka, dans une cité abandonnée, au cœur d’une forêt dense et mystérieuse. Cette tribu a une hiérarchie plutôt bien établie, et chaque singe possède une classe sociale. Malheureusement, Maya, est née tout en bas de l’échelle sociale. Elle doit donc se battre et lutter jour après jour avec son nouveau-né afin de l’aider à se faire une place dans ce monde.

Des visuels impressionnants

Dans ce documentaire, le réalisateur, Mark Linfield, nous emmène sur l’île du Sri Lanka, dans une jungle habitée par une tribu de macaques à toque.

Le tournage qui a duré plus du 3 ans permet de nous dévoiler des plans incroyables et des images d’une grande rareté. La qualité de l’image est irréprochable : Paysages grandioses se mêlent à des scènes de vie « quotidienne » des singes, rendant l’histoire plus attachante que jamais. Forêt et végétation luxuriante se mélangent à merveille avec les anciens temples bouddhistes dont Maya et sa tribu ont pris possession.

Le documentaire, qui plaira aux petits comme aux grands, nous transporte directement au Sri Lanka, et la voix de Claire Keim, nous guide à travers chaque moment de la vie de ces singes. Il comporte tout au long des 81 minutes, plusieurs rebondissements et bouleversements, qui nous permettent de ne pas nous ennuyer une seule seconde. On ressent une réelle sincérité dans ce nouveau DisneyNature, et on s’attache très vite à Maya, à son petit, ainsi qu’aux autres membres de la tribu.

On a également la chance d’observer les autres habitants qui peuplent la forêt : Ours noirs, langres, varan, perroquets, et le prédateur le plus dangereux pour nos petits héros : le léopard.

Le seul petit bémol pour le Royaume des Singes, serait la narration, parfois un peu trop présente et trop enfantine, bien que le documentaire soit fait en grande partie pour un public familial.

L’avis de la Gazette

Un bien beau moment d’une durée de 1h21 minutes. Le temps n’est pas perdu, et l’on apprend beaucoup de choses. On s’attache vite aux personnages, et l’on se surprend à être à certains moments ému et même à avoir la larme à l’œil…

On applaudit des scènes splendides, des plans à couper le souffle, et des macaques plus que mignons.

Pour couronner le tout, il y a même un petit bonus à la fin : des scènes inédites du tournage nous sont montrées… Ou comment finir en beauté.

En clair, il ne faut pas hésiter à aller faire un petit tour au soleil au côté de Maya et ses amis.

Sonia Khemiri

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *