Chine : La plus grande usine de clonage au monde est en construction


L’usine de clonage qui deviendra la plus gigantesque au monde est actuellement en construction, en Chine. Elle aura pour mission de cloner en série des animaux domestiques.

Deux compagnies de biotechnologie, l’une chinoise et l’autre sud-coréenne, ont signé le projet et lancé la construction récemment. L’investissement représente 200 millions de yuans, soit 29.4 millions d’euros, et l’usine sera basée à Tianjin, à une centaine de kilomètres de Pékin.

Ce projet hors-normes, finalisé dès l’an prochain, sera capable de produire près d’un million de vaches à terme. L’objectif étant de produire 100 000 embryons dès la première année. Le clonage d’animaux domestiques est également prévu, avec l’ambition de créer en série des chiens policiers et des chevaux de course… Ces animaux seront tous destinés à la commercialisation.

L'usine sera capable de produire de 100 000 embryons à 1 000 000 de vaches à terme.

L’usine sera capable de produire de 100 000 embryons à 1 000 000 de vaches à terme. Crédits : DR

Selon les médias, l’usine disposera d’un laboratoire, d’une banque de gènes et d’une salle d’exposition.

Cette usine de clonage est née entre autres du fait de la difficulté qu’ont les agriculteurs chinois de répondre à la demande croissante en viande bovine.

Consommer de la viande clonée ?

Mais ce projet suscite d’énormes inquiétudes de la part des consommateurs chinois. Non seulement la consommation de viande issue d’animaux clonés les laissent sceptiques, mais la localisation du site se trouve non loin de l’endroit ou se sont produits des explosions dans un entrepôt de produits chimiques qui ont tués plusieurs personnes cet été, ce qui les inquiète d’autant plus.

Ce type d’usine est inenvisageable en Europe, car la Commission européenne a interdit en 2013 le clonage animal à des fins agricoles. Plus récemment, le Parlement a voté un texte visant à l’interdiction de la commercialisation des produits issus d’animaux clonés ou de leur descendance au sein du marché alimentaire européen. Les parlementaires ont alors lancé des discussions avec le Conseil de l’UE sur la forme définitive de cette législation. Si le Conseil (et donc les 28 Etats membres) donnent leur autorisation, le clonage en Europe pourrait être totalement banni dès l’année prochaine…

Et vous, que pensez-vous de ce projet ?

Sonia Khemiri

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *