Ces photos « d’enfants chasseurs » agitent le web


Les internautes se déchainent à nouveau à propos de photos ou l’on voit des touristes poser avec des animaux sauvages morts. Mais cette fois ci, ce sont de jeunes enfants que l’on peut apercevoir sur certains clichés…

Voici une des photos postées par le père sur son compte twitter

Voici une des photos postées par le père sur son compte twitter

Les chasseurs sont toujours au coeur des tensions et de la vindicte des réseaux sociaux. Après le fameux dentiste qui a soulevé l’indignation générale pour avoir fait abattre Cecil le lion-star, c’est au tour d’un père de famille de se faire agiter pour avoir posté sur Twitter des photos de ses deux enfants, âgés de 7 et 9 ans au moment des faits, devant le premier animal qu’ils ont abattu…

L’homme, originaire de l’Etat de l’Indiana aux Etats-Unis, a d’abord twitté sur son compte personnel. Mais il s’est très rapidement fait repérer par des des défenseurs de la cause animale, le compte a finalement été fermé. Ce qui n’a pas empêché les photos de « tourner » sur les réseaux sociaux.

Voici un des enfants âgé de seulement 9ans

Voici un des enfants âgé de seulement 9ans

Et voici le père de famille

Et voici le père de famille

 

Des photos devenues virales un an après la première publication

Ces clichés, repris sur plusieurs sites, sont particulièrement violents. On y voit notamment un enfant adossé à un lion mort, donnant l’impression d’être indifférent au sort de l’animal. Une autre présente un enfant posant fièrement, fusil à la main devant une autre bête sauvage abattue.

Ces photos ont été postées en juillet 2014, selon le huffington post américain. Elles ont été redécouvertes récemment par l’association « We Will Not Be Silenced About Hunters », qui a décidé de s’en servir comme moyen de communication sur les réseaux sociaux. Interrogé par la presse américaine, le père s’est défendu, reprochant à ces organisations qui luttent pour la défense des animaux qu’elles se trompaient de combat, oubliant d’autres causes, selon lui, plus importantes…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *