Arrivées dans un élevage pour un sauvetage, les associations font une terrible découverte 1


La Fondation 30 Millions d’Amis ainsi que OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs) devaient intervenir ce matin dans une ferme du Puy-de-Dôme, mais ils n’y ont trouvé qu’une ferme totalement déserte.

Les animaux étaient très maigres et sales. Crédit : DR

Les animaux étaient très maigres et sales.
Crédit : DR

A Perpezat, dans le Puy-De-Dôme, les deux associations 30 Millions d’Amis et l’OABA devaient, à la demande des autorités de la DDPP (Direction Départementale de Protection des Populations), secourir un troupeau d’environ 150 bovins et 200 ovins d’un éleveur qui les détenaient dans des conditions déplorables. En état d’urgence sanitaire, des signalements avaient été donnés par des riverains ainsi que par la mairie : les animaux vivaient dans des boxes pleins de fumier, d’excréments et de lisier ; ils étaient très maigres et sales, manquant de nourriture, malades pour certains et plusieurs cadavres ont été découverts au sein du troupeau… En somme, aucun respect des normes d’hygiène.

Ce matin, lorsque les associations et la gendarmerie sont arrivées, elles ont constaté à leur grande surprise qu’il ne restait plus aucun animal. Ni d’éleveur, d’ailleurs.

L’hypothèse la plus probable selon Arnaud Lhomme, enquêteur pour 30 Millions d’Amis est la vente des animaux : « L’éleveur a peut-être réussi à vendre son troupeau avant notre arrivée malgré l’état déplorable des animaux. »

Il y a une dizaine de jours, les services de la DDPP avaient comptés les cadavres de 95 brebis étalés dans l’exploitation. Une procédure a donc été lancée contre l’éleveur pour plusieurs infractions et la fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte pour « abandon d’animaux » et sera partie civile lors du procès.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Arrivées dans un élevage pour un sauvetage, les associations font une terrible découverte

  • LE GURUN OSTER DANIELLE

    J’espère que le propriétaire va être sévèrement puni. C’est immonde de laisser de pauvres bêtes sans nourriture ni eau et dans un état d’extrême souffrance